Portraits

Dragon B. Meven du 2e régiment de dragons

Je suis réserviste depuis fin juillet 2012.
Issu de la société civile, j'ai choisi de m'engager dans la réserve militaire car cela me permettais de pouvoir à la fois connaître le monde militaire et de pouvoir finir mes études.
En effet, je me suis engagé car je voulais en connaitre davantage avant de prendre la décision de m'engager dans l'active. En fait, c'est mon père qui est lui-même réserviste qui m'a donné l'envie de servir mon pays, comme lui.
J'ai rejoint le 2e régiment de dragons à défaut du 6e régiment du génie d’Angers qui avait ma préférence. En fait, je ne regrette absolument pas ce choix.
Ici l'ambiance est très bonne, ce qui n’empêche pas que les instructions et exercices se déroulent avec rigueur et professionnalisme.

L’escadron regroupe des individus de tous horizons, des anciens d’active, des personnels qui ont fait leur service national et qui sont dans la réserve depuis plusieurs dizaines d’années et des jeunes issus de la société civile comme moi qui n’ont aucune expérience de la vie militaire.

Je pense que c'est cela plus la motivation et détermination qui fait la force du 5e escadron spécialisé de Condé-Dragons.Le fait d'être réserviste opérationnel m'a permis de découvrir que je n’étais pas fait pour m’engager dans l’active. Par contre, je pense avoir trouvé un équilibre satisfaisant entre la réserve et ma vie personnelle et professionnelle. La réserve m'a fait et me fais découvrir de nouvelles choses et me fait acquérir des compétences que je n'aurais jamais pu avoir autrement.

La réserve est une alternative à l'active, ce qui me permet de rester dans le monde civil tout en acquérant de l’expérience dans le monde militaire.
C'est pour cela que je recommande la réserve à ceux qui hésitent à s’engager directement et à ceux qui ne savent pas comment servir utilement notre pays et nos concitoyens.

 


  

Emmanuel G. , 20 ans, est étudiant en informatique et réserviste depuis 2009 au sein du 2e Régiment de Dragons.

Le 1ère Classe G. a choisi de servir son pays en s’engageant dans la réserve militaire opérationnelle. Ce choix a été́ pour lui la meilleure alternative car il ne souhaitait pas faire une carrière militaire, mais a à cœur de se rendre utile pour son pays et ses concitoyens. C’est pour cela que tout en continuant sa carrière dans le civil, il a rejoint la Réserve Opérationnelle qui est un moyen pour lui de découvrir le monde militaire par l’intermédiaire de périodes d’entrainement et d’instructions mensuelles organisées par son escadron, mais aussi par diverses missions auxquelles il a pu participées, telles que FORTEL (exercice régimentaire) et deux missions opérationnelles dans le cadre de Vigipirate.

Aujourd’hui, il a su trouver sa place dans cette institution qui lui permet de servir la France.

Il participera prochainement à une formation qui lui permettra d’acquérir de nouvelles compétences et ainsi pouvoir prétendre à de nouvelles responsabilités en termes d’encadrement. Son escadron de réserve est une unité spécialisée en décontamination NBC (Nucléaire, Biologique et Chimique). Chacun de ses personnels doit détenir des compétences dans la spécialité comme dans les missions communes de l’armée de terre qui concourent à la défense du territoire.

 

 


 

 Julien, 20 ans poursuit des études de tourneur-fraiseur et est réserviste depuis 2011.

Il s’est engagé dans la réserve pour servir son pays, pour vivre de nouvelles expériences, le dépassement de soi et se rendre utile. Il souhaite s’engager dans l’active à la fin de ses études et il a trouvé utile d’avoir un pied dans l’institution militaire avant de faire le grand saut.
Il est actuellement réserviste au 2e régiment de dragons au sein d’un escadron spécialisé en décontamination NBC (Nucléaire, Biologique et Chimique).
Outre sa formation initiale de deux semaines, il a déjà participé à plusieurs missions opérationnelles et de sécurité (Vigipirate et garde aux écoles militaires de Saumur).
La spécialité de son unité de réserve, la décontamination du personnel et des véhicules lui ont permis d’acquérir de nouvelles connaissances et savoir-faire, tout comme les instructions du combattant et exercices qu’il suit lors de périodes avec son unité.
Cette double compétence lui permet d’élargir ses connaissances et renforce son expérience du monde militaire.